Génération Y: nouveau défi pour les managers ?

Conférence animée par Jean-Louis Raynaud, Directeur EDHEC Advanced Management Programme C’est à un véritable tour de force que s’est livré Jean-Louis Raynaud qui en traitant de la génération Y dans l’entreprise s’affrontait à un sujet réputé éminemment anxiogène chez les Seniors over 40. Avec son aisance habituelle et fort de son expertise, le Directeur de l’EDHEC Advanced Management Programme remporte son défi haut la main, parvenant même -en 60 minutes chrono !- à rassurer une assemblée de dirigeants et managers directement confrontés à la gestion des Juniors, et par conséquent avides d’analyses et de conseils pour surmonter leurs appréhensions face … Lire la suite

Steve Jobs: le management par le perfectionnisme

Un management interventionniste et perfectionniste chez Apple […] Travailler avec Steve Jobs n’avait pourtant rien de simple. Sous son ère, le processus de création émanait des plus hautes sphères. Sûr de son fait, le PDG imposait sa vision. Dans les interviews, Jobs citait souvent ce bon mot d’Henry Ford :«Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils attendaient, ils auraient répondu ‘un cheval plus rapide’», et non une voiture. «Ce n’est pas le rôle du client de savoir ce qu’il veut», ironisait-il peu après la présentation de l’iPad. Déterminé, Steve Jobs perçoit dès le début des années 1980 que l’ordinateur … Lire la suite

5 Leadership Lessons: What Went Wrong at GM? – Book

In Car Guys vs. Bean Counters, legendary auto executive Bob Lutz gives an eye-opening account about what went wrong in the U.S. auto industry, with details of behind the scenes activities. He puts “numbers” in perspective. Too often they are used to overrule common sense. “Where,” Lutz asks, “is the business school that preaches, above all, acceptance of the obvious, simplicity, and that uncommon virtue, common sense?” He talks about the things that distracted GM and others from doing what had made them successful and can distract us too.    Lutz devotes a chapter talking about GM’s failed “culture of excellence.” … Lire la suite

Les nouveaux modes de management : en panne ?

Les restructurations liées à la crise induisent des modes de direction autoritaires qui vont à l’encontre des modes de management qui se développaient jusqu’alors. Réintroduire l’humain dans la gestion de l’entreprise est aujourd’hui le leitmotiv de tous les congrès, conférences et autres séminaires d’entreprises. […] Une trop forte pression peut décourager Maximiser les résultats financiers, réduire la dette, maîtriser les coûts, améliorer les processus de performance, se recentrer sur les métiers les plus lucratifs, constituent les réponses jugées les plus adaptées aux périodes de récession. Autant de réponses qui, inévitablement, induisent un mode de direction « autoritaire », que le … Lire la suite

Les jeunes, jugés sur leurs résultats ?

“Les jeunes subissent un environnement difficile, certes, mais ça ne leur a pas ôté l’envie de réagir : la combativité arrive en deuxième position des valeurs à promouvoir. Respect, solidarité et réussite sont également bien placés dans cette catégorie, des vertus qui en font de bons candidats pour les PME, davantage que pour les grandes entreprises dont ils semblent désormais se défier. D’ailleurs 56 % d’entre eux se verraient bien créer leur société, une aspiration qui colle parfaitement avec la montée de l’auto-entreprenariat. « Les jeunes d’aujourd’hui ont du mal à supporter une organisation de l’entreprise à l’ancienne, témoigne Michel … Lire la suite

Quand le teamwork ne marche pas…

Excellent article de J. Richard Hackman dans la Harvard Business Review de mai 2009 !     Voici les quelques idées qu’il explique sur le fait que le teamwork ne marche pas : Les équipes sont vues comme des endroits sécurisés et créatifs : pourtant, les équipes sous-performent toujours leur potentiel Les meilleures équipes sont de petites équipes, qui sont ensembles depuis longtemps Les entreprises qui ont les meilleures DRH sont celles qui travaillent le moins bien en équipe, car elles se concentrent trop sur la performance individuelle Diriger une équipe demande du courage qui va jusqu’à mettre en risque son … Lire la suite

Où sont passés les managers ?

Maurice Thévenet, professeur de Management,  nous signale dans une analyse intéressante  que le rôle du Manager est qu’un collectif de personnes produise quelque chose. Pourtant, les entreprises , les syndicats et les associations ne trouvent plus de personnes disposés à tenir ce rôle. 3 causes personnelles à ce manque selon lui : difficulté d’excercer une autorité gagnée à chaque instant, manque de reconnaissance et absence de plaisir. Les entreprises y ajoutent une organisation complexe, du stress et des exigences croissantes des collaborateurs. Quand à la société, elle fait le culte de l’autonomie et de la consommation zapping. Posé comme ça, … Lire la suite