Motivation des salariés : quand la rémunération ne suffit plus ?

Cependant, à la question de savoir pourquoi ils avaient rejoint leur entreprise actuelle, « l’intérêt du travail » arrive en 2 e position (27 %), derrière « le hasard et la nécessité de travailler » (39 %). La « rémunération » se place quatrième (17 %), derrière la sécurité de l’emploi (18 %) et devant la réputation de l’entreprise (15 %), l’équilibre vie privée-vie professionnelle (15 %) et les perspectives d’évolution (13 %). « Ce n’est pas contradictoire. L’intérêt pour son travail est l’un des fondements de la satisfaction, au même titre que le respect, l’ambiance ou la confiance dans l’avenir. Les salariés interrogés sont aujourd’hui plutôt satisfaits sur ces points. La rémunération va jouer plus un rôle de ‘‘bonus », et c’est ce plus que recherchent les salariés envisageant de quitter un emploi pour un autre », insiste Anne Leroux, directrice de clientèle chez Ipsos Loyalty.

Source : Les Echos.fr

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *