L’entrepreneuriat, d’abord un problème de culture ?

L’entrepreneuriat, d’abord un problème de culture ? Une étude réalisée par Grasshopper remet les idées en place…

Pas vraiment étonnant, les Etats-Unis sont en tête du classement, avec un taux d’entrepreunariat qui représente 11,3% du PIB mais ils sont talonnés de près par la Grande-Bretagne avec 6,3% du PIB.

L’étude démonte les idées reçues. Les données économiques traditionnelles ne suffiraient pas à expliquer l’avance américaine. Certes, les Etats-Unis ont très peu de barrières à l’entrée du territoire, ce qui encourage les entreprises à s’installer sur le sol américain, mais c’est également le cas en Suède, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Ce n’est pas non plus l’origine des entrepreneurs qui est en jeu. En France, 10,8% des étrangers sont entrepreneurs, contre 10,2% aux Etats-Unis. La clé du succès résiderait donc ailleurs.

La botte secrète des Américains serait en fait leur confiance en eux. Alors que 50% des Français ont peur d’échouer, ils sont seulement 28% à douter aux Etats-Unis. L’entrepreneur américain est tout simplement moins frileux, prend plus de risques et fait preuve d’optimisme. Contrairement à son homologue européen. Une question de culture donc.

http://www.slate.fr/story/22503/etats-unis-europe-qui-est-le-meilleur-pour-entreprendre

http://www.readwriteweb.com/start/2010/06/europe-or-the-us-which-is-best.php

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *