Redécouvrir le travail avec Richard Sennett – A lire

Un livre remarquable sur les « nouveaux artisans » du monde moderne, et sur le besoin de relier à nouveau le penser, l’agir et le faire…

Présentation de l’éditeur

En proposant une définition de l’artisanat beaucoup plus large que celle de  » travail manuel spécialisé « , Richard Sennett soutient que le programmateur informatique, l’artiste, et même le simple parent ou le citoyen font oeuvre d’artisan. Ainsi pensé, l’artisanat désigne la tendance foncière de tout homme à soigner son travail et implique une lente acquisition de talents où l’essentiel est de se concentrer sur sa tâche plutôt que sur soi-même. Dans ce livre stimulant, Richard Sennett aborde l’expertise sous toutes ses déclinaisons – depuis les exigences de la technique jusqu’à l’énergie inlassable que nécessite tout bon travail. Nous voyageons ainsi à travers le temps et l’espace, des tailleurs de pierre de la Rome antique aux orfèvres de la Renaissance, des presses du Paris des Lumières aux fabriques du Londres industriel ; nous observons les expériences de l’informaticien, de l’infirmière, du médecin, du musicien ou du cuisinier.

Face à la dégradation actuelle des formes de travail, l’auteur met en valeur le savoir-faire de l’artisan, coeur, source et moteur d’une société où primeraient l’intérêt général et la coopération. Et tandis que l’histoire a dressé à tort des frontières entre la tête et la main, la pratique et la théorie, l’artisan et l’artiste, et que notre société souffre de cet héritage, Richard Sennett prouve que  » Faire, c’est penser « .

Richard Sennett enseigne la sociologie à la New York University et à la London School of Economics. Auteur du Travail sans qualités (2000), Respect (2003), La Culture du nouveau capitalisme (2006), publiés aux éditions Albin Michel, il a reçu de nombreux prix pour l’ensemble de son oeuvre.

http://www.amazon.fr/Ce-que-sait-main-lartisanat

« Ce que sait la main : La culture de l’artisanat de Richard Sennett (Auteur), Pierre-Emmanuel Dauzat (Traduction) – Albin Michel »

Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *