Des quotas en vue pour les femmes dirigeantes

Selon une étude réalisée par Ipsos pour Grandes écoles au féminin (GEF), 87 % de 5 431 diplômés des grandes écoles reconnaissent qu’il existe une différence de traitement entre hommes et femmes pour accéder au «top management». 55 % de cette élite, peu portée sur l’apitoiement, se dit même favorable à la mise en place de quotas au sein des conseils d’administration.Alors l’idée de la mise en place de quotas pour les femmes dirigeantes refait surface. Si 55% des diplômés interrogés sont favorables à cette mesure, seul 44% des hommes la plébiscitent. Pour Véronique Preaux-Cobti, la présidente de GEF, il s’agit tout de même d’une belle avancée pour cette population qui aurait très largement été contre au début des années 2000.

La question sera débattue lors de la concertation sur l’égalité professionnelle organisée par le gouvernement à la mi-octobre. Un rapport avait déjà été remis en août dernier préconisant l’instauration progressive d’ici à six ans d’un quota de 20 % puis de 40 % de femmes dans les conseils d’administration (CA) et de surveillance des entreprises cotées de plus de 1 000 salariés ou publiques.

Source : ecoles-entreprises.com

Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *