De l’intérêt de Twitter

Beaucoup de discussions sur la toile sur l’intérêt de Twitter ou pas. Francis Pisani tape du point sur la table :

«  Petite colère contre ceux qui dénigrent Twitter (à tort) : pour une fois elle n’est pas de moi mais de Danah Boyd. Elle s’en prend à l’info que vous avez tous vue selon laquelle 40% des tweets sont du bavardage sans intérêt (du bruit disent les gens qui savent) et moins de 4% des news, de l’actu, de l’info. […] Le principal intérêt de Twitter est sa fonction sociale, celle qui permet de savoir ce que font, sentent et pensent les gens qui nous important, de maintenir ce qu’elle appelle la “conscience (awareness) sociale périphérique”.

3 commentaires:

* Journalistes et médias peuvent aussi s’en servir pour assurer la couverture de certains évènements en presque temps réel, quelque chose qui n’était possible avant que par l’intermédiaire des professionnels de la radio et de la télévision.

* Danah Boyd a raison de souligner que la dimension sociale est plus importante que celle qui consiste à informer. C’est comme pour les blogs, dit-elle… encore à juste titre. »

* 4% de news sur un tel trafic cela peut-être énorme, utile et intéressant. Surtout si cela vient de partout dans le monde et, ne serait-ce qu’en partie, de témoins directs.

Encore une fois, si une innovation est utilisée sur le web, c’est parce que les utilisateurs la trouvent utile et qu’elle correspond à un besoin – ici de savoir ce que les autres sont en train de faire.
On voit bien chez les jeunes qu’une bonne partie des sms servaient ce but : « T ou? » ; « tu fé koi? ». Donc, il est logique que Twitter capte cette fonction.
On perd beaucoup de temps à vouloir en faire un outil d’information, même si Twitter est devenu un média de fait…

Source : Transnet

Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *