La déferlante du faux gratuit sur le web

En quelques clics de souris, on peut maintenant installer des logiciels, des programmes et « services ».

Sauf que, c’est comme l’autouroute, on finit toujours par tomber sur un péage. Exemple :

1. J’ai un mobile avec un petit forfait

2. Je télécharge un logiciel pour écouter de la musique

3. Mon forfait data explose, car je dépense du temps de connexion

4. Je prend un forfait illimité chez l’opérateur, ce qui est le but de la manoeuvre

Et voilà comment un logiciel gratuit s’est transformé en autoroute à péage.

Source : Marianne

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *